Auteurs Illustrateurs Nos créateurs s'animent ! Comment devenir auteur ou illustrateur chez nous

Photo : Marie-Josée Legault

Françoise Robert



Biographie

Éducatrice spécialisée de formation, Françoise Robert fait plusieurssss (!) détours professionnels avant de bifurquer vers le monde de l'édition. C'est en 1998 qu'elle trouve enfin sa voie en fondant sa propre entreprise: Le mot juste. De fil en aiguille, elle travaille comme rédactrice, correctrice d’épreuves, recherchiste, journaliste, et coordonnatrice de production pour le Magazine Enfants Québec, pour en devenir finalement la corédactrice en chef, puis la rédactrice en chef pendant six ans. Depuis 2010, Françoise est chargée de projets pour le Magazine ainsi que pour les Éditions Dominique et compagnie, pour lesquelles elle travaille comme directrice littéraire. Ce n'est que tout récemment que sa passion pour les mots l'a également menée à l'écriture d'albums.


Révélations loufoques

Quel genre d’enfant étiez-vous à l'école ?
À mon entrée à l'école, j'étais une petite fille sérieuse (beaucoup trop!), timide et réservée (pour ne pas dire effacée...). Je me souviens de mon premier jour de classe avec Madame Grenier. J'étais l'ombre de moi-même tellement j'avais peur de déplaire ou de ne pas faire ce qu'il fallait! Malgré tout, j'ai tout de suite adoré l'école — au point de préférer les jours de semaine à ceux du week-end ! — et cela m'a permis de prendre rapidement confiance en moi.

Racontez-nous une de vos plus grosses bêtises.
J'étais chez l'une de nos voisines – je devais avoir 6 ou 7 ans – et je suis allée à la salle de bains. Au moment de me laver les mains, j'ai ouvert la pharmacie au-dessus du lavabo, pour fouiner... J'ai alors remarqué une toute petite bouteille d'un bleu très foncé. C'était du bleu de méthylène (violet de gentiane). La bouteille m'a glissé des mains et s'est brisée dans le lavabo, éclaboussant tout autour. J'ai voulu ramassé mon dégât, mais plus je frottais le liquide bleu, pire c'était. J'en étendais partout... J'avais l'impression de plonger dans un véritable cauchemar! Je me rappelle m'être sauvée de la maison sans rien dire, mais je ne me souviens plus où je suis allée ensuite. Quoi qu'il en soit, j'ai dû laisser mes empreintes un peu partout!

Quel est votre meilleur souvenir de lecture ?
Enfant, les romans d'Agatha Christie me captivaient totalement. Dix petits nègres est l'un de mes meilleurs souvenirs. Je suis d'ailleurs encore fan de romans policiers et les Harlan Coben, Guillaume Musso et Camilla Lackberg contribuent grandement à mes moments de détente.

Quels sont les personnages de fiction que vous préférez ?
Les animaux, quels qu'ils soient! Quand ma fille était petite, j'avais autant de plaisir qu'elle à regarder les adaptations en dessins animés des œuvres de Beatrix Potter. Rebondi cochonnet était mon anti-héros!

Quelles sont vos sources d'inspiration ?
Ma fille, mes souvenirs d'enfance, la nature, les animaux, mon quotidien... Tout et rien!

Quand et pourquoi avez-vous décidé de vous consacrer à la littérature jeunesse ?
Je ne peux pas dire que je me consacre à la littérature jeunesse, car à l'heure actuelle, l'écriture constitue pour moi un simple complément. Toutefois, je ne pourrais pas vivre sans écrire. Je ne l'ai même jamais pu, du moins depuis que je sais tenir un crayon! Enfant, j'adorais jongler avec les mots pour écrire des poèmes à mes parents. Adolescente, ce n'est que par l'écriture que j'arrivais à exorciser mes peines d'amour et mes grands tourments... Et adulte, je n'ai jamais cessé d'écrire des bribes d'histoires, de contes, de romans et de scénarios que je ne termine jamais! J'ai des dizaines de cahiers qui débordent de pages noircies... et de pages blanches! Tout ça pour dire qu'on ne «décide» pas, à mon sens, de devenir auteur. On a l'écriture dans la peau, ou on ne l'a pas!

Révélez-nous un détail intéressant qu'aucun journaliste ne connaît !
Je parle à mes plantes comme si elles étaient de vieilles amies! Idem pour mon chien, Éliot, à qui je confie tous mes états d'âme!

Que souhaitez-vous dire à vos lecteurs ?
Ayez toujours l'esprit critique, mais jamais aux dépens de votre cœur d'enfant...

Quand, où et comment travaillez-vous?
Je travaille toujours dans mon bureau, face à une très grande fenêtre qui donne sur la forêt. J'ai besoin de calme et de silence pour écrire sinon, exit la concentration!

Une petite question hors sujet pour terminer : quel est votre plat préféré ?
Hum... Pas facile de se limiter à un seul plat! Je dis toujours que si je me retrouvais seule sur une île déserte, fromages et vin rouge pourraient suffire à mon bonheur pendant un bon bout de temps! Mais blague à part, les rognons de veau sautés à la moutarde arrivent en première position sur ma liste de préférences.


Bibliographie

Livres publiés chez Dominique et Compagnie

 
J’APPRENDS LA VIE
    Collection Une histoire sur...
        Trop de stimuli pour Alexis
        Papi Lou oublie tout...
        Trop de stimuli pour Alexis
 


Retour haut de page