Biographie Dominique et Compagnie | Nos créateurs
Auteurs Illustrateurs Nos créateurs s'animent ! Comment devenir auteur ou illustrateur chez nous


Christine Delezenne



À 18 ans, Christine Delezenne, qui habite alors en France, hésite entre les langues et la philosophie de l’art. Elle opte pour la seconde solution. Progressivement, elle se consacre davantage à la pratique qu’à la théorie ! Elle se lance dans la communication visuelle, soit un peu de bande dessinée, un peu d’illustration, un peu de cinéma d’animation. À la fin de ses études, elle part vivre un an en Amérique du Nord. L’année suivante, elle visite la Grèce. Puis, peu à peu, une évidence s’impose: elle décide de s’établir à Montréal, ville qui mêle les cultures nord-américaine et européenne. Sa carrière d’illustratrice commence. Elle travaille pour des magazines et fait aussi des décors. Puis, elle découvre le monde de la littérature jeunesse. Elle aime le rapport qui existe entre le texte et l’image, la liberté qu’on lui accorde et le temps dont elle dispose pour créer l’univers que lui suggère l’auteur. Chaque contrat est un nouveau pari : elle se cherche et se surprend. Ses illustrations plutôt sombres au début s’éclaircissent doucement. Son souhait : s’adresser aux enfants et aux adultes.

Chez Dominique et compagnie, Christine Delezenne a illustré Marion et le Nouveau Monde de Michèle Marineau, un Roman vert. Ses illustrations aux couleurs profondes traduisent les inquiétudes d’une jeune fille qui découvre Montréal et se fait de nouvelles amies. Avec cette artiste, nous passons par toutes sortes d’émotions : la douleur de quitter son univers, l’angoisse de la nouvelle école, l’étonnement face à Montréal et ses mystères et l’espoir qui accompagne l’adoption d’un nouveau monde.

Plus tard, Christine Delezenne voudrait écrire son propre texte. Comment ne pas l’encourager ?


Révélations loufoques

Quel genre d’enfant étiez-vous à l’école ?
Plutôt trop sage. Commentaire typique sur mon bulletin : « Bonne élève, mais trop réservée. »

Quel est votre meilleur souvenir de lecture ?
La série Le club des 5 d’Enyd Blyton.

Racontez-nous une de vos plus grosses bêtises.
Mes bêtises de jeunesse (8-10 ans) sont liées à mon admiration et à mon imitation des aventures du club des 5, justement. Je m’identifiais à Claude, le garçon manqué intrépide ! J’entraînais mes cousines à espionner des gens qui nous paraissaient suspects. Je suis même entrée par effraction chez des gens, sûrement honnêtes, pour les espionner. J'ai aussi essayé de creuser le four à pain de notre maison de campagne, parce que j’étais persuadée qu’il s’agissait d'un passage secret ou d'une cachette pour les résistants de la guerre contre les Allemands. Puis, j'ai suivi plusieurs heures un clochard au petit matin dans une grande ville où j'étais invitée chez une tante (qui a eu une belle peur en ne me voyant plus dans la tente du jardin où j'étais censée dormir).

Quels sont les personnages de fiction que vous préférez ?
Tintin, Corto Maltese.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
La bande dessinée (de type reportage à la Jean Teulé), la peinture médiévale, les arts primitifs, les expressionnistes Viennois (Egon Schiele) et de nombreux illustrateurs.

Quand et pourquoi avez-vous décidé de vous consacrer à la littérature jeunesse ?
Depuis deux ans environ, j'illustre des romans et des albums jeunesse. J’avais auparavant fait quelques images pour l'édition scolaire. Pendant mes études, j’avais abordé la littérature jeunesse, mais à l'époque je me suis davantage orientée vers l'illustration magazine et les nouvelles technologies. C'est donc arrivé un peu par hasard (une proposition des éditions de la Courte Échelle à la vue de mes croquis). Depuis, je souhaite approfondir un style et je suis prête à m'y consacrer... à temps plein, pourquoi pas !

Que ressentez-vous quand vous illustrez un livre pour enfants ?
J’ai le sentiment de jouer. J’essaie de renouer avec la liberté de création, l'impertinence - ou le non « politically correct » - des enfants de 6-10 ans. En même temps, j'ai à cœur de communiquer quelque chose d'essentiel... autant que possible !

Quand, où et comment travaillez-vous ?
J’aime faire des croquis en voyage, en vacances, la fin de semaine chez moi. Je cherche aussi des idées à la bibliothèque, dans les magazines. Mais je travaille de façon plus structurée au studio que je partage avec des graphistes designers ; c’est un milieu stimulant et créatif qui me discipline.

Une petite question hors sujet pour terminer : quel est votre plat préféré ?
Un plat de fromages variés et forts (surtout le chèvre).


Bibliographie

Livres publiés chez Dominique et Compagnie

 
ROMANS JEUNESSE
    Collection Roman bleu
        Chagrine
    Collection Roman vert
        Marion et le Nouveau Monde
        Marion et le royaume d'Einomrah
 


Retour haut de page