Biographie Dominique et Compagnie | Nos créateurs
Auteurs Illustrateurs Nos créateurs s'animent ! Comment devenir auteur ou illustrateur chez nous


Angèle Delaunois



Je suis née en France, en Normandie, il y a déjà un certain temps ! Je suis arrivée au Québec en1968. Il paraît que je n’ai jamais perdu mon accent français. J’habite Montréal durant la semaine et les Cantons de l’est durant les week-ends. Je vis avec mon mari et ma grande fille de 19 ans.

Dans une autre vie, avant d’écrire des livres, j’ai été professeure de français et d’arts plastiques et j’ai fait une carrière d’artiste visuelle, spécialisée dans les grandes tapisseries murales. Je me suis aussi beaucoup impliquée dans un organisme de protection des consommateurs.

Comme auteure, je suis une touche à tout. Toutes les formes d’écriture et tous les créneaux de lecture m’intéressent. J’écris des nouvelles, des romans, des albums, des docu-fictions, des poésies, des récits, des documentaires et même des livres de jeux. C’est moi qui suis à l’origine de la collection des Grands livres des Jeux drôles et intelligents, publiés chez Héritage. Actuellement, j’ai plus de trente livres pour la jeunesse dans ma bibliographie. J’ai reçu le Prix du Gouverneur Général pour un recueil de nouvelles, Variations sur un même « t’aime » publié chez Dominique et Compagne.

Après avoir été directrice de collections chez Héritage et Dominique et Compagnie, je suis devenue éditrice pour la jeunesse aux Éditions Pierre Tisseyre. Depuis 2004, je dirige ma propre maison de littérature pour la jeunesse : Les éditions de l’Isatis. De quoi me tenir en forme, quoi !


Révélations loufoques

Quel genre d’enfant étiez-vous à l’école ?
J’adorais la cour de récré. Avec ma copine Martine, on se réfugiait derrière le garage à vélo et on se racontait des histoires à dormir debout. En classe, j’étais plutôt dans la moyenne, sauf en français et en histoire où j’étais bonne. Les maths, c’était horrible !

Racontez-nous une de vos plus grosses bêtises.
En colonie de vacances, j’ai écrabouillé avec une roche une vipère qui se chauffait tranquillement sur le bord du chemin et ensuite, je me suis baladée, pendant toute la journée, avec mon serpent qui se tortillait au bout de ma main. Excédé, le directeur de la colo me l’a confisqué mais, ce jour-là, je suis devenue une héroïne ! Je devais avoir dix ans environ.

Quel est votre meilleur souvenir de lecture ?
J’avais souvent mal à la gorge lorsque j’étais enfant et je n’allais pas à l’école quand j’avais de la fièvre. Ma mère m’achetait alors des livres de la bibliothèque « Rouge et or ». Je les lisais dans mon lit. C’était super de penser que les autres travaillaient alors que je pouvais lire autant que je voulais. Je me souviens, entre autres, du roman « Les chaussons verts » que j’ai dû lire une bonne quinzaine de fois. Une histoire de danseuse, parfaite pour une petite fille.

Quels sont les personnages de fiction que vous préférez ?
Quand j’étais petite, j’adorais Bécassine, je me demande bien pourquoi maintenant. Tintin et Astérix, bien sûr, et aussi Gaston Lagaffe dont la fantaisie m’enchante. J’aime aussi Harry Potter et Storine.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?
N’importe quoi ! Un article de journal, un souvenir d’enfance, un fait divers cocasse ou dramatique, un visage aperçu dans la rue, un événement qui me fait plaisir ou qui m’indigne, les gaffes des politiciens, la pollution. Notre égocentrisme général face à ceux qui sont plus démunis que nous...

Quand et pourquoi avez-vous décidé de vous consacrer à la littérature jeunesse ?
Au début des années 80, j’ai dirigé pendant plusieurs années les dossiers « Jouets » et « Livres » publiés dans le magazine Protégez-Vous. À force de lire les oeuvres des autres (j’en recevais environ 600 par année), je me suis dit que j’étais capable d’en écrire, moi aussi. J’ai donc soumis un projet de documentaire à Monsieur Jacques Payette, président des Éditions Héritage (Les oiseaux de chez nous). Il l’a accepté. Ensuite, il m’a confié la direction de plusieurs collections. J’en ai même créé certaines (Collections ÉCHOS et NOS RICHESSES) qui, malheureusement, n’existent plus.

Révélez-nous un détail intéressant qu’aucun journaliste ne connaît !
Une folie pour vous prouver à quel point je suis distraite : un jour, je suis sortie avec deux chaussures différentes. C’est dans le métro que je me suis aperçue que j’avais un soulier bleu et un soulier brun. La honte ! J’ai passé toute la journée comme ça en cachant au maximum mes pieds.

Que souhaitez-vous dire à vos lecteurs ?
Que la lecture est une source de plaisirs infinis. Qu’elle alimente notre cinéma intérieur et notre imagination. Qu’en lisant, on n’est jamais tout seul et qu’avec un livre on tombe directement dans le cœur et dans la tête de quelqu’un qu’on ne connaît même pas mais qui nous fait vivre toutes sortes d’émotions.

Une petite question hors sujet pour terminer : quel est votre plat préféré ?
J’adore faire la cuisine alors, j’aime plein de trucs. Difficile de choisir. J’aime manger de la soupe aux légumes, du tartare de saumon, des crevettes, des pattes de crabe. J’adore les mangues et le chocolat noir. Miam


Bibliographie

Livres publiés chez Dominique et Compagnie

 
COLLECTION GRAND ROMAN DOMINIQUE ET COMPAGNIE
    Collection Grand roman rouge
        Rougeline et le loup
 
ROMANS JEUNESSE
    Collection Roman rouge
        Série Drôles de contes
            Jean-de-la-ville
            Cricri Cigale
            Jules Lelièvre
            Le cadeau de Samuel
            Rougeline et le loup
            Le choix de Perrette
 


Retour haut de page